Sur quel créneau travaillons-nous ?

L’aphasie chronique post-AVC

cerveau-dysfontionnement.png

L’aphasie touche plus de 30% des personnes qui subissent un AVC (15 millions dans le monde/an). Les atteintes sont variées, les mécanismes de récupération complexes et après quelques mois certaines personnes se retrouvent en impasse thérapeutique ce qui affecte profondément leur qualité de vie.

 

Nous proposons pour ces patients une nouvelle approche, non-invasive dans un premier temps, combinée avec un programme de rééducation (immersion motivante).